• APPROCHE - Olivier PROST

Quelle éducation voulons-nous ?


Les talents des hommes et des femmes


Pour tenter de répondre à cette question, observons tout d'abord la société.

On y découvre des hommes et des femmes qui disposent de talents variés, c’est-à-dire d’une combinaison de connaissances, d’attitudes et d’aptitudes. Chaque personne est dotée d’un ensemble de compétences qui permet de la différencier d’une autre personne.


Cheminement vers la liberté


Lorsqu’un individu tend à s’émanciper de son hérédité, de son éducation, de son environnement et qu’il pense par lui-même, il commence à suivre son propre chemin. Cette émancipation l’individualise encore plus et le mène à exercer sa liberté, c’est-à-dire à agir en connaissance de cause, autant qu’il peut comprendre et inscrire ses actes dans le monde. Plus forte sera sa pensée et son aptitude à réaliser ses idées, plus cet homme sera libre et plus il pourra apporter quelque chose de nouveau dans la société.


L'éducation comme facteur de liberté


On serait alors en droit de se demander ce qui, dans la société, pourrait favoriser cette liberté, cette capacité à penser par soi-même, à développer librement ses compétences, à agir dans le monde. L’ éducation apparaît incontournable pour répondre à cette question. Mais en ayant saisi que l’éducation était une réponse importante, on n’a fait qu’une partie du chemin. Il faudrait ensuite réfléchir au type d’éducation qui conviendrait le mieux pour la liberté et quelles seraient les conditions nécessaires à celui-ci.


C'est à ce discernement que chaque parent est appelé.


Le chèque éducation pourrait être l'outil permettant aux parents de choisir l'éducation la plus adaptée, sans se soucier de la question financière.



Ainsi seraient réalisées :


la liberté pédagogique,

l' égalité des chances,

la fraternité économique.


Olivier PROST

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now