• APPROCHE - Olivier PROST

Première victoire démocratique du chèque éducation en France !




Source : https://le-vrai-debat.fr/projects/education-jeunesse-enseignement-superieur-recherche-et-innovation/consultation/consultation-7/opinions/education-jeunesse-enseignement-superieur-recherche-et-innovation/instaurer-le-cheque-education-pour-la-liberte-pedagogique




Proposée sur le site du Vrai Débat (site mis en ligne par des gilets jaunes et des personnes de la société civile) du 30/01/2019 au 03/03/2019, la contribution pour l'instauration du chèque éducation a recueilli la majorité des votes au niveau national :


Sur 61 votes, sans tenir compte du vote mitigé :

Pour : 33 votes soit 54 %

Contre : 28 votes soit 46 %


Sur 69 votes, en tenant compte du vote mitigé :

Pour : 33 votes soit 47,8 %

Contre : 28 votes soit 40,6 %

Mitigé : 8 votes soit 11,6 %


21 arguments ont été exprimés en faveur du chèque éducation

13 arguments ont été exprimés en défaveur du chèque éducation


1 source a été citée


------------------------------------------


Capture écran :



Copie de la contribution :


Proposition

Education, jeunesse, Enseignement Supérieur, Recherche et Innovation


OP • ‎30‎ ‎janv. • Modifiée

Instaurer le chèque éducation pour la liberté pédagogique


Au 12/02/2019


69 votes 34 arguments 1 source

Détail des votes : 33 pour 28 contre 8 mitigés


Bénéfices apportés

Développer le potentiel de chaque enfant en respectant ses rythmes. Développer notamment l'initiative et la créativité, peu développées dans l'éducation nationale. Créer une émulation pédagogique. Redonner le pouvoir aux enseignants.


Le chèque éducation est versé par l'état ou les collectivités locales aux familles, d'un montant couvrant les frais de scolarité. Ainsi, les parents peuvent choisir l'établissement, donc la pédagogie, la plus adaptée à leurs enfants, sans tenir compte des contraintes financières. Afin que des intérêts financiers ne s'engouffrent pas dans la brèche, tous les établissements scolaires passent sous statut associatif loi 1901 à but non lucratif.

Exemple de site :

https://www.approche-cheque-education.com/

Exemple de pétition :

https://www.citizaction.fr/petition/pour-linstauration-du-cheque-education/


Arguments pour :


OP

‎19‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎14‎:‎29

Le chèque éducation convient particulièrement aux parents les plus démunis.


OP

‎16‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎11‎:‎02

La loi Gatel permet de fermer un établissement qui contrevient à l’ordre public et à la protection de la jeunesse (en réponse à l'argument du financement des écoles coraniques). https://www.fondationpourlecole.org/communique-de-presse-proposition-de-loi-gatel-lencadrement-ecoles-privees-contrat-adoptee-senat/


OP

‎16‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎10‎:‎54

L'éducation n'est ni un bien marchand, ni un bien politique, c'est un bien culturel.


OP

‎13‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎18‎:‎10

Article 26.3 de la Déclaration des Droits de l'Homme de 1948 : “Les parents ont le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leur enfant.” Le chèque éducation est un outil servant à réaliser cet article.


OP

‎12‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎14‎:‎27

Argument contre : L'école doit être doit pouvoir donner les mêmes "chances" à tous, donc ne doivent pas être en concurrence. L'école doit permettre de s'émanciper et s'épanouir intellectuellement, ce qui est loin des logiques marchandes ou de former à l'emploi Réponse : Donner les mêmes chances à tous, veut dire adapter la pédagogie à chaque enfant, puisque chaque enfant est unique et différent des autres. En obligeant les établissements privés à passer sous statut de loi 1901, on en empêche le caractère marchand


OP

‎12‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎14‎:‎25

Argument contre : L'Education doit rester Nationale pour construire l'égalité entre tous les citoyens. Réponse : L’éducation a pour vocation première de développer le potentiel de chaque personne. L’égalité entre les citoyens est garantie par les lois de l’Etat, non par l’éducation


OP

‎12‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎14‎:‎25

Argument contre : Cette idée est choquante car elle contribuerait à un plus grand financement des écoles privées et notamment des écoles hors contrat aux méthodes pédagogiques fumeuses voire proches des sectes. Argument contre : Ce chèque revient à utiliser nos impôts pour financer les écoles privées dont certaines soutiennent et enseignent des idées et des valeurs contraires à celles de la République, je pense en particulier à certaines écoles hors contrat qui refusent l'égalité homme Réponse : Votre argument contrevient à la loi Gatel : « Art. L. 441-2.-I.-Le dossier de déclaration d'ouverture d'un établissement d'enseignement scolaire privé comprend les pièces suivantes : « 1° S'agissant de la ou des personnes physiques déclarant l'ouverture et dirigeant l'établissement : « a) Une déclaration mentionnant leur volonté d'ouvrir et de diriger un établissement accueillant des élèves, présentant l'objet de l'enseignement conformément à l'article L. 122-1-1 dans le respect de la liberté pédagogique...


OP

‎12‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎14‎:‎24

Argument contre : Qui est capable de déterminer quelle pédagogie sera la plus adaptée à un enfant ? Sur quels critères ? Réponse : Ce sont les parents qui en sont le plus capable, car ils sont les premiers éducateurs de leurs enfants et le connaissent donc mieux.


OP

‎12‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎14‎:‎23

Réponse aux arguments contre : Argument contre : La scolarité doit être la même pour tous, elles doivent toutes enseigner les mêmes choses au même niveau. Pourquoi choisir une école meilleure qu’une autre ? Réponse : Tous les enfants doivent avoir accès à l’école, mais proposer la même scolarité pour tous signifie être certain que c’est le meilleur modèle de scolarité. Or, on observe actuellement que le nombre de parents qui retirent leurs enfants des écoles publiques pour les mettre dans le privé augmente. Devant la difficulté du domaine pédagogique, ne vaudrait-il pas mieux varier les approches et donc les pédagogies ?


Clement

‎10‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎20‎:‎04

Cette idée serait capitale, particulièrement en France où règne la mythologie de la pédagogie étatique élaborée par les spécialistes qui ne croisent jamais d'enfants. Le chèque scolaire permettrait une grande richesse dans l'offre pédagogique pour les parents, et initierait un cercle vertueux pour toutes les pédagogies (étatiques ou non), car il suffit de regarder les classements PISA pour s'en rendre compte : plus la place est faite aux pédagogies alternatives dans un pays, plus le niveau général de l'éducation augmente (finlande, suède etc.). Malheureusement cette idée a encore du chemin à faire tant l'idéologie fausse que la pédagogie d'Etat est un vecteur d'égalité des chances est tenace...

D'accord 1


tilleul

‎8‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎14‎:‎41

La question fondamentale c'est: considérons-nous les citoyens (parents) comme des incapables ou bien reconnait-on qu'il ont la responsabilité et les compétences pour choisir eux-même quelle pédagogie convient à leur enfant. Ceux qui s'opposent à cela ne font pas confiance aux parents et préfèrent un contrôle centralisé plutôt que la responsabilité et la liberté de choix. Si nous parlons de démocratie, il faut aller au bout. Car si une telle liberté menait aux développement d'écoles différentes, ce serait l'expression de la volonté des citoyen et non d'un système centralisé. Alors: on reste dans une conception sécuritaire et standardisante ou on combat pour les libertés?

D'accord 2


OP

‎4‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎14‎:‎01

Le risque de secte est écarté par le contrôle de l'état.

D'accord 2


OP

‎4‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎13‎:‎59

N'oublions pas que ce sont les parents qui sont les premiers éducateurs de l'enfant, pas les pouvoirs politiques.

D'accord 1


OP

‎4‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎13‎:‎58

Le politique ne peut pas être objectif pour décider du contenu des cours. Par exemple, le contenu de l'histoire sera différent d'un pays à un autre, puisque c'est le politique qui décide du contenu. Séparer l'état de l'éducation permettrait d'atteindre à une certaine objectivité dans ce domaine notamment.

D'accord 0


OP

‎4‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎13‎:‎55

Pourquoi mes impôts financeraient massivement l'éducation nationale, si je suis plus en accord avec une autre pédagogie ? Il faudrait plutôt que chaque contributeur choisisse quel type d'établissement il finance, ce que permet le chèque éducation.

D'accord 3


Marat

‎3‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎12‎:‎41

C'est une idée à creuser afin de libérer l'école des délires des néo-pédagogistes qui lui ont fait tant de mal et l'ont peu à peu détruite. Les enseignants volontaires par choix pédagogique regroupés dans une vraie équipe partageant les mêmes pratiques, retrouveraient leur liberté d'enseigner et les parents seraient seuls juges des résultats. Je pense, quitte à froisser certains, qu'ils en sont parfaitement capables ! L'état n'aurait plus qu'un rôle de contrôle du fonctionnement de l'établissement pour éviter les dérives sectaires, religieuses ou autres.

D'accord 3


OP

‎31‎ ‎janvier‎ ‎2019‎ ‎19‎:‎28

Des économie pour l'état, car l'éducation privée revient moins cher que l'éducation publique (frais de ministère, de rectorat, grèves...)

D'accord 1


OP

‎31‎ ‎janvier‎ ‎2019‎ ‎12‎:‎37

Permettre aux enfants de développer tout leur potentiel en sortant l'école du giron de l'état.

D'accord 2


OP

‎31‎ ‎janvier‎ ‎2019‎ ‎07‎:‎17

Chèque éducation : LIBERTE scolaire EGALITE des chances FRATERNITE économique

D'accord 2


OP

‎31‎ ‎janvier‎ ‎2019‎ ‎07‎:‎16

Pourquoi réserver les meilleures écoles aux riches ? Le chèque éducation permet que tous puissent en profiter. C'est cela la véritable EGALITE DES CHANCES.

D'accord 1


OP

‎31‎ ‎janvier‎ ‎2019‎ ‎07‎:‎14

Afin que nos enfants ne soient plus les otages des partis politiques au pouvoir

D'accord 0


Arguments contre :


john

‎19‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎11‎:‎24

Ca va pas bien, vous voulez du "privé", ça vient. Macron veut même privatiser la santé. Tu as du fric, on te soigne, t'en a pas, tu crèves... Vous le voyez pas venir ... L'école doit être publique, et seulement publique. Egalité, ....


Pir2

‎16‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎00‎:‎39

Et du coup on finance les ecoles coraniques ?


Pild

‎15‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎18‎:‎14

L'éducation n'est pas un bien marchand.


Vidda

‎7‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎12‎:‎15

la scolarité doit être la même partout pour tous. je ne vois pas pourquoi on devrait choisir une école meilleure qu'une autre, elles doivent toutes enseigner les mêmes choses au même niveau. Vous faites sûrement référence aux écoles privées

D'accord 1


travail

‎6‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎15‎:‎11

Encore ce vieux rêve ultralibéral ? Ils n'évoluent jamais ces gens ?

D'accord 1


éfel

‎5‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎09‎:‎44

Les rythmes personnels n'ont rien à voir avec un financement par chèque !!! Aucun des prétendus bénéfices ne seront apportés par un chèque. Qui est capable de déterminer quelle pédagogie sera la plus adaptée à un enfant ? Sur quels critères ? Il vaut mieux financer un enseignement national public de qualité & la recherche pédagogique que maintenir des établissements privilégiés où les plus riches pourront continuer à préserver leur entre-soi anti-démocratique & délétère.

D'accord 1


Bogey

‎4‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎00‎:‎16

Cette idée est choquante car elle contribuerait à un plus grand financement des écoles privées et notamment des écoles hors contrat aux méthodes pédagogiques fumeuses voire proches des sectes. Je suis pour le financement unique de la seule école publique.

D'accord 2


Jerhist

‎3‎ ‎février‎ ‎2019‎ ‎22‎:‎01

Ce chèque revient à utiliser nos impôts pour financer les écoles privées dont certaines soutiennent et enseignent des idées et des valeurs contraires à celles de la République, je pense en particulier à certaines écoles hors contrat qui refusent l'égalité homme/femme quand ce n'est pas pire.

D'accord 1


Présent12

‎31‎ ‎janvier‎ ‎2019‎ ‎13‎:‎55

Le chèque éducation est d'abord un avantage pour l'école Privée, confessionnelle ou mercantile. L'Education doit rester Nationale pour construire l'égalité entre tous les citoyens.

D'accord 3


Aubet

‎31‎ ‎janvier‎ ‎2019‎ ‎13‎:‎21

L’ecole Doit restée nationale et accueillir tous les élèves (pas d’ecole Privée) mais elle doit intégrer les avancées pédagogiques et avec moins d’eleves Par classe pouvoir tenir compte des problèmes de chaque enfants.

D'accord 2


cyla

‎31‎ ‎janvier‎ ‎2019‎ ‎03‎:‎37

Je pense que l'école ne doit plus être un outil de reproduction sociale (qui permet aux riches de le rester et aux dominés d'intérioriser leurs futures positions de subalternes). L'école doit être doit pouvoir donner les mêmes "chances" à tous, donc ne doivent pas être en concurrence. L'école doit permettre de s'émanciper et s'épanouir intellectuellement, ce qui est loin des logiques marchandes ou de former à l'emploi (cela doit se faire dans un se faire dans un second temps des études comme l'enseignement supérieur).

D'accord 4


GuillaumeLB

‎31‎ ‎janvier‎ ‎2019‎ ‎00‎:‎36

L'éducation est une chose trop sérieuse pour être confiée à… des boites privées qui pensent "argent à gagner", "travailleur à former" avant "citoyen à éveiller", "enfant à émerveiller".

D'accord 4


Oreste

‎31‎ ‎janvier‎ ‎2019‎ ‎07‎:‎46

l'éducation est une affaire trop sérieuse pour être confiée au privé et soumise à la concurrence

D'accord 4




This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now